Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association "LES REPAS UFOLOGIQUES"

Association "LES REPAS UFOLOGIQUES"

TOUTE L'ACTUALITE UFOLOGIQUE, INFORMATIONS, LA VIE DES REPAS UFOLOGIQUES ET DES CERCLES UFOLOGIQUES. Retrouvez-nous sur notre site principal : http://www.lesrepasufologiques.com - Vous souhaitez parler du dossier OVNI, vous trouverez comment faire sur notre site www.lesrepasufologiques.com Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook ici : https://www.facebook.com/groups/346825572026502/ et ici : https://www.facebook.com/groups/lescerclesufollogiques/

15 Octobre 2012

UNE ÉTRANGE RENCONTRE DANS LES ANNÉES 30...

UNE ÉTRANGE RENCONTRE DANS LES ANNÉES 30

PHOTOS SUR LE SITE DES REPAS UFOLOGIQUES

(c) Jean Marc Gillot - publié le 15 10 2012 - 16:30 sur http://www.les-repas-ufologiques.com - Les repas ufologiques -

C’est en 1998 que j’ai fait connaissance de Monsieur A. Nous le désignerons ainsi afin de préserver son anonymat. Il avait contacté un groupe d’enquêteurs (1), amateurs de phénomènes inexpliqués, dont je faisais partie. Il voulait témoigner d’une étrange aventure qui lui était arrivée au début des années 30.

A l’époque Monsieur A avait une dizaine d’années et habitait au Portel, une petite localité située près de Boulogne-sur-Mer. C’était un dimanche après-midi et il venait d’assister à la projection d’un film au patronage. Il rentrait chez lui. La rue – éclairée comme en plein jour par la lune – paraissait déserte. L’été était déjà loin mais il n’avait pas froid. Il vivait chez sa sœur. Malheureusement, ce soir-là, elle était absente. Il dû faire demi-tour pour se rendre chez sa tante. Il marchait tranquillement au milieu de la rue pavé. Soudain, il crut voir devant lui, sur le trottoir de gauche, un bébé qui se trouvait dehors. «L’enfant » allait lentement : Monsieur A pensa qu’il commençait à apprendre à marcher. De par sa taille, de loin, il lui aurait donné de 18 mois à 2 ans. Ses mouvements étaient un peu patauds. Plus il s’avançait vers lui et plus les questions lui venaient à l’esprit ... « Comment a-t-il descendu les marches de sa maison ? ... un enfant ne peut être habillé comme cela ? ». (Autrefois, les enfants étaient habillés de chemises de nuit). Le jeune A finit par monter sur le trottoir. Il devait déjà être à 3 ou 4 mètres de lui, avançant dans sa direction. Il comprit bientôt que cela ne pouvait être un enfant ...

Il lui faisait maintenant penser à une sorte de « petit scaphandrier » dont il ne voyait pas le cou ni la collerette caractéristique. Aucune pliure n’était visible. Il marchait d’une manière non saccadée, plutôt souple. Il lui semblait trapu, d’un gris argenté clair non brillant. Arrivé à 2 ou 3 pas de lui, il fut étonné de voir le petit personnage commencer à se pencher tout en présentant sa tête. Le jeune A tendit les mains vers l’avant pour l’arrêter. Finalement, ses mains touchèrent (2) la tête qui faisait penser à un casque opaque au travers duquel il ne distingua rien. Sous ses mains - pendant quelques secondes – il sentit un relief qu’il ne put distinguer. Une surface rigide, plusieurs aspérités, pas très grandes mais non visibles. Il ne remarqua rien derrière le dos de l’étrange petit personnage. Soudain, le jeune garçon hurla : aujourd’hui encore, Monsieur A n’a pas d’explication à sa peur soudaine. Cette peur était-elle naturelle ou lui était-elle insufflée ? Il ne le saura jamais. Il préféra s’enfuir en contournant le personnage, sans se retourner ...

Aujourd’hui, Monsieur A est retraité de la SNCF. Il n’habite plus au Portel. Les lieux de l’observation existent toujours malgré le bombardement de la RAF en septembre 1943 qui fit 500 victimes civiles. L’étrange rencontre a « dormi » dans sa mémoire pendant plusieurs années jusqu’au jour où le phénomène ovni a fait son apparition dans les médias. Mais là encore, il préféra taire son observation. Le temps passa. L’homme marcha sur la lune. La tête du « petit scaphandrier » lui faisait maintenant penser à celle des cosmonautes. Finalement, un jour, en cherchant un livre sur les orchidées à la librairie (lettre O) il tomba sur un ouvrage consacré aux ovnis. Trouvant l’adresse d’un chercheur, il décida de nous rencontrer.

Par la suite, je devais effectuer des recherches à la bibliothèque nationale afin de peut-être trouver un indice ou du moins situer précisément la date de son observation. Malheureusement, même en éliminant certaines dates, il en restait encore trop pour pouvoir en retenir une précisément. Le témoin penchait néanmoins pour 1932. Des bals d’enfants parés et travestis étaient organisés au cours de l’année à Boulogne. Pourtant, aucune ouverture, aucun orifice sur le costume ne semblait visible. Le témoin nous signala de plus que le carnaval du Portel n’avait lieu que lors du mardi Gras. Aucune explication ne semblait satisfaisante. A noter d’autres faits étranges à cette époque : été 1930 ou 32, Valence, observation d’un petit être de 50 à 60 centimètre de haut, vêtu d’un uniforme gris ; toujours en 1932, des enfants voient ou croient voir une statue de la Vierge (3) à Beauraing en Belgique ; pour finir, des signaux rythmiques provenant de la lune auraient été captés (mais les scientifiques ne confirment pas ces faits ...).

(1) T.Rocher, G.Munsch, R.Robé et moi-même
(2) Le témoin nous a montré une tâche dans la paume de sa main gauche. Il a vu un dermatologue. Ce serait une sorte d’angiome. Il n’excluait pas l’idée qu’il puisse avoir un rapport avec son contact avec la « tête » de l’entité ...
(3) Au VIIème siècle, une statue de la Vierge arriva dans le port de Boulogne - près du Portel - de façon inexplicable, dans un bateau sans voile ni rame, et allait faire de la cité un haut lieu de la chrétienté.

Après cette rencontre, j’ai échangé quelques courriers avec Monsieur A. En 2005, son fils venait de se marier. Le témoignage de Monsieur A n’avait pas varié. A ce mystère, il connaissait peut-être la meilleure réponse, « le hasard » ...

Je le remercie ainsi que les autres enquêteurs de l’époque;

J’ai transmis cette observation à Julien GONZALEZ qui l’a mentionné page 15 et 16 d’Ovni le dossier des rencontres du troisième type en France (2010)

Extrait d’une lettre de Monsieur A datée de 2003 :
« le personnage marchait d’une manière non saccadée, plutôt souple, mais lente, penché légèrement vers l’avant. Étant donné la petite taille et la distance, à première vue (lumière lunaire, surprise) les détails des extrémités, bras et jambes, n’ont pas retenu mon attention : pour moi c’était un jeune enfant, donc non différent. De plus, près de moi et penché, le contact avec le casque, ce qui a duré quelques secondes, ne m’ont pas permis d’enregistrer des détails, qu’aujourd’hui, adulte, je remarquerais ».

Sources : Ovni, le premier dossier complet des rencontres rapprochées en France de M.Figuet & JL.Ruchon ; fiches « Banque ovni » ; Le phare de Boulogne (hebdo) 4 pages format A3, 1932 (réf.Jo94867 – Bibliothèque Nationale) ; La croix du Pas de Calais (1933) ; Lumières dans la nuit n°203 (page 14 et 15)

Rédaction Jean-Marc Gillot
Correction Diane GILLOT
(1998 – Mise à jour 2012)

Publié par LES REPAS UFOLOGIQUES à 14:49pm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires