Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Association "LES REPAS UFOLOGIQUES"

Association "LES REPAS UFOLOGIQUES"

TOUTE L'ACTUALITE UFOLOGIQUE, INFORMATIONS, LA VIE DES REPAS UFOLOGIQUES ET DES CERCLES UFOLOGIQUES. Retrouvez-nous sur notre site principal : http://www.lesrepasufologiques.com - Vous souhaitez parler du dossier OVNI, vous trouverez comment faire sur notre site www.lesrepasufologiques.com Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook ici : https://www.facebook.com/groups/346825572026502/ et ici : https://www.facebook.com/groups/lescerclesufollogiques/

11 Octobre 2012

LE TUNNEL MAGIQUE UN ARTICLE DE JEAN MARC GILLOT

LE TUNNEL MAGIQUE

JEAN-MARC GILLOT

(c) Jean Marc Gillot - publié le 11 10 2012 - 16:30 sur http://www.les-repas-ufologiques.com - Les repas ufologiques -

Un livre très intrigant est paru en 2008 sous le titre : La science confrontée à l’inexpliqué, traduction française de Hunt for the Skinwalker qui a été publié aux USA fin 2005. L’ouvrage fait le compte rendu d’une série d’activités paranormales qui seraient survenues dans un ranch au nord-est de l’Utah.
Le propriétaire du ranch - que nous appellerons par commodité Tom - avait acheté la propriété en 1994 pour un très bon prix. Deux ans plus tard il s’empresse pourtant de la revendre au milliardaire Robert Bigelow qui a entendu parler de l’histoire du ranch par la presse. Les membres de la famille Bigelow auraient fait des observations d’ovnis depuis trois générations. Bigelow a fondé le N.I.D.S. (National Institute for Discovery Science) en 1995. C’est institut scientifique créé pour étudier les mystères du paranormal. La vente conclue avec Bigelow semble avoir profité à Tom puisqu’il achète un petit ranch à 40 km de là. Il devient par ailleurs directeur de son ancienne propriété où s’installe une équipe du N.I.D.S. Après quelques déclarations au public, le ranch est très vite interdit aux curieux et équipé d’un matériel de surveillance de haute technologie. L’équipe à laquelle appartient le biologiste Colm A. Kelleher est assez vite confrontée à une série de phénomènes inexpliqués : ovnis, mutilations de bétail, manifestations psychiques, poltergeist, etc. Au moins six membres du NIDS, dont un physicien passent à tour de rôle plusieurs mois sur place. En 2004, lorsque Kelleher quitte le N.I.D.S., il y a déjà plusieurs années que rien d’important n’est plus survenu sur la propriété. Il obtient l’autorisation de raconter les événements dans un livre. Ni photo ni véritable rapport d’enquête ou d’expertise n’y apparaît. Il cosigne l’ouvrage avec le journaliste George Knapp qui a déjà obtenu diverses distinctions dans sa profession.

L’un des événements les plus étranges survenus au ranch s’est produit en août 1997. Deux membres du N.I.D.S. sont confrontés ce jour-là à un tunnel de couleur jaunâtre surgi de nulle part, qui émerge au dessus du sol. Une créature noire rampant à l’intérieur finit par en sortir pour s’enfuir dans la nuit. Parmi les deux témoins, un seul (Tom ?) dira avoir observé cette créature grâce à un système de vision nocturne. A la même époque, un documentaire sur les mutilations animales est en tournage (distribué en France en K7 vidéo par les éditions Marshall Cavendish). Parmi les victimes se trouve un éleveur nommé Reed qui précise que les responsables pourraient provenir d’une autre dimension. Comment un sujet aussi futuriste a-t-il pu venir à l’esprit d’un paisible éleveur de bétail ? Il est fait mention dans l’ouvrage de Kelleher & Knapp de «fenêtre» et « tunnel » qui semblent ouvrir sur une autre dimension, mais aucune information n’est censée avoir filtré à l’extérieur du ranch pendant que le N.I.D.S. y était présent.

Que disent les physiciens à ce sujet ? « À partir des équations de la relativité générale, en 1935, Einstein et Rosen découvraient que les singularités de l'espace-temps formaient en réalité des puits gravitationnels de densité et de courbure d'espace-temps infinis. Cette singularité gravitationnelle fut reprise plus tard pour illustrer la géométrie des trous noirs… Un trou de ver est un « tunnel » qui relie un trou noir et un trou blanc… C'est John Wheeler en 1956 qui décrivit les propriétés de ces connexions et les baptisera trous de ver. Quelques années plus S. Hawking et R Coleman reprirent le concept de Wheeler et suggérèrent que l'espace-temps pouvait être soumis à l'effet tunnel précité… il créerait des ouvertures dans l'espace-temps qui conduiraient à d'autres univers… Ces connexions spatio-temporelles sont connues sous le nom de ponts d'Einstein-Rosen … un trou de ver demeure visible aux yeux de tous …». Au premier abord, tout ceci paraît bien compliqué. En regardant les thèmes abordés par la science fiction dans les années 90, on se rend compte que le voyage à travers des portes spatiales ou dimensionnelles était loin d’être inconnu du grand public.

Exemples :

a) En 1966, la série Au cœur du temps (inspiré d’un roman paru en 1964) présentait le chronogyre, un tunnel formé d’anneaux permettant de voyager dans le temps.

b) 1971, Jack Kirby crée pour la bande dessinée le « tube boom », un tunnel dimensionnel. Il apparaîtra quelques années plus tard dans le dessin animé Superman.

c) En 1980, le porte-avion américain Nimitz disparaît le temps d’un film en traversant un gigantesque vortex (temporel) dans le triangle des Bermudes.

d) En 1986, A. Moore et D. Gibbons créent un monde parallèle en BD : Watchmen. La guerre nucléaire y est évitée grâce à un complot faisant intervenir une fausse créature issue d’une tout aussi fausse autre dimension (la version cinéma est différente).

e) Stargate SG-1 est une série télévisée canadienne de science-fiction créée à partir du film Stargate produit en 1994 par R. Emmerich. Cette série a été diffusée pour la première fois le 27 septembre 1997. Elle met en scène une équipe de l’armée américaine qui explore d’autres planètes grâce à une « porte des étoiles » (trou de ver), lutte contre une race d’extraterrestres et côtoie une cellule du pentagone nommé N.I.D. ! Le menu du site internet du N.I.D.S. entoure une sorte d’ouverture circulaire donnant sur l’espace. La porte des étoiles est, elle, entouré de symboles permettant l’accès à d’autres planètes. Pour terminer, le physicien Eric Davis qui a travaillé pour le N.I.D.S. a écrit le texte d’une conférence donnée au symposium du MUFON de 2001, intitulée Trous de ver et « portes des étoiles » : creuser des tunnels dans notre environnement cosmique (Source G. Bourdais). Un titre très évocateur qui renvoie clairement à la série T.V. du même nom.

f) Sliders est une série télévisée de science-fiction américaine diffusée à partir du 22 mars 1995 sur le réseau FOX. Elle aborde le thème des mondes parallèles et chaque épisode est une uchronie. Les héros traversent un vortex, un pont d’Einstein-Rosen, qui les amène à chaque fois dans un autre monde. Les deux témoins du ranch décrivent le tunnel au dessus du sol, en train de grossir, comme dans la série Sliders. Plus troublant, la « fenêtre dans le ciel » décrite par Tom lors de l’une de ses observations ne peut bien se voir que sous certain angle comme le vortex de la série Sliders. Coïncidence ?

g) En 1997, la série Earth : final conflict nous montre des extraterrestres qui offrent aux terriens un moyen de transport nommé l’interdimensionnel. Dans les salles de cinéma sort le film Contact de Robert Zemeckis où il est fait clairement mention du pont d’Einstein-Rosen. Le parcours du milliardaire ressemble étrangement à celui de Bigelow.

h) Réalisé en 2001 - avant la sortie du livre de Kelleher aux U.S.A. - l’épisode de la série américaine « Night visions » intitulé A view through the window (en France dans La nuit de l’étrange sous le titre Une vision d’ailleurs) montre l’armée américaine enquêtant sur une étrange apparition. Une ferme a surgi dans le désert. Elle est entourée d’un champ de force. Ses occupants peuvent être vus mais pas l’inverse. Un militaire - interprété par l’acteur Bill Pullman - réussit à franchir la barrière mais il est tué par des étranges créatures à l’apparence humaine qui peuplent cet espace. La ferme, la fenêtre donnant sur un autre monde et les étranges créatures font curieusement penser au ranch de l’Utah. Cet épisode a été écris par Steve Aspis, qui en 1996, avait participé à la série Dark skies, traitant de l’histoire des ovnis. Pullman avait joué quant à lui le rôle du président des Etats-Unis en guerre contre des extraterrestres dans le film Independence Day (1997).

J. Vallée, qui est membre du N.I.D.S. se serait rendu lui-même au ranch pour constater les phénomènes. Rappelons que J. Vallée est l’auteur du livre Dimensions (1988) et qu’il pense que le phénomène OVNI correspond à une technologie fantastique contrôlée par une forme inconnue de conscience (elle manipule les dimensions temporelles et spatiales que nous connaissons). J’ai correspondu avec J. Vallée fin 2008. Je lui ai dit que je soupçonnais un groupe très organisé d’avoir pu tromper le N.I.D.S. Il m’a répondu : «Merci pour vos remarques, qui sont judicieuses. Certains des événements qui se sont produits sur le ranch sont vraiment sans explication valable encore aujourd'hui. Ce qui est le plus frappant, c'est l'absence d'ovni alors que tant d'autres choses curieuses ont été observées... Nous nous attendions à la situation contraire ! » Une réponse qui semble signifier que J. Vallée ne considère pas les divers phénomènes lumineux, les sphères, et le petit appareil triangulaire(1) décrits principalement par la famille de Tom comme des Ovni. Lorsque je lui rappelai ces observations, il ne commenta pas.

En 1997, peu de temps avant que le phénomène ne se manifeste dans le ranch, un film et des séries TV exploitaient déjà le thème du passage circulaire donnant sur d’autres univers grâce à la magie des effets spéciaux. La physique avait déjà posé les bases bien avant les événements du ranch mais le fait que ce type de phénomènes soit observé juste au moment où ce concept devient populaire auprès du grand public est une curieuse coïncidence. Lorsque l’on parle de magie on pense à la "capitale du divertissement" : Las Vegas (Nevada). Le N.I.D.S. y est justement basé. C’est l’endroit de la planète où est concentré le plus grand nombre de magiciens. En juillet 1996, un congrès réunissant plus de 1400 magiciens s’y est déroulé. Faire disparaître ou apparaître des animaux (vaches, taureaux, etc.) dans des endroits insolites (remorque, etc.) fait partie des exploits que peuvent réaliser les plus grands magiciens. On avait donc les idées mais aussi les personnes pouvant concevoir et mettre en place ce type d’apparitions. Tom quant à lui était souvent le seul témoin et même lorsqu’il est accompagné d’autres enquêteurs le doute subsiste. Lorsqu’on lit les évènements survenus dans la nuit du 12 mars 1997 (voir page 167 à 169 de la version française) on peut se poser des questions. Extraits : « Je l’ai eu, lança Tom triomphalement. Je l’ai vu tomber ». Plus loin : « (Tom) poussa soudain un hurlement : je le vois » Il tire de nouveau : « je l’ai eu sans la moindre bavure … il a sauté en arrière jusque-là lorsque je l’ai touché, dit Tom ». Les deux membres du NIDS précisent à la fin : « Nous avons demandé à Tom de nous fournir ses propres éléments… Il jura qu’il y avait deux gros animaux ». Ce dernier passage semble confirmer qu’eux n’ont pas vu clairement les créatures. Ils n’ont fait que suivre Tom. Tom est toujours devant et décrit ce qu’il observe. Mais a-t-il vu vraiment ce qu’il décrit ? Personne n’a été voir dans l’arbre si un dispositif d’éclairage (de faux yeux ?) n’y était pas installé. L’empreinte trouvée dans la neige pouvait très bien avoir été réalisée à partir d’un fausse "patte" fixée au bout d'une perche. Penser qu’elle pouvait provenir d’un dinosaure (velociraptor) est pourtant l’une des rumeurs visibles sur internet (est-ce suite à la diffusion de la série britannique Primeval ?). Tom aurait donc pu tout inventer. Tom qui était devenu l’employé de Bigelow prévenait le N.I.D.S. - qui n’était pas toujours présent 24h sur 24 - lorsqu’il se passait quelque chose. Il avait donc le temps de « préparer le terrain ». Il aurait bien sûr pu être contraint de le faire par une organisation inconnue. Certains membres du N.I.D.S. travaillaient-ils pour elle ? De nombreuses raisons peuvent pousser un homme à trahir ses convictions (menaces, argent, promesse de combler des dettes de jeux … Las Vegas, promesse de contrats, etc.). Il était facile à une « taupe » se trouvant sur place de saboter des caméras ou trafiquer un détecteur portable de champ magnétique, rater ses photos, prétendre sentir des odeurs de soufre, entendre des voix ou dire que l’on voit une créature qu’un autre ne peut voir. Concernant d’ailleurs l’avertissement que prétend avoir reçu le physicien du N.I.D.S. directement dans son cerveau (page 191), on ignore si cet homme a souffert de douleurs par la suite. A-il subi une anesthésie générale quelque temps auparavant ? Possède-il un implant cochléaire derrière l’oreille ? Si c’est le cas, cet appareil a peut-être été détourné par des manipulateurs pour lui faire entendre des voix. Michael Persinger - professeur de psychologie et de neurologie, spécialiste des champs électromagnétiques appliqués au cerveau - n’exclut pas qu’il soit possible de moduler des mots sur un rayonnement de micro-ondes. Cela créerait ainsi une sorte de transmission télépathique artificielle vers le sujet dont le cerveau est visé. On sait que la parole n’est elle-même véhiculée que par des ondes sonores. Ces ondes sont converties en impulsions électriques par l’oreille interne. On pourrait envisager de transmettre directement ces impulsions au cerveau. Le nom de tous les membres du N.I.D.S. ayant assisté à des phénomènes dans le ranch n’étant pas connu, on ne peut qu’émettre des hypothèses. Deux membres du N.I.D.S. aidés d’une équipe extérieure peuvent avoir fait croire aux autres qu’ils avaient affaire à de véritables phénomènes et tromper au passage Bigelow en profitant de ses largesses financières. Y-a-t-il une personne s’intéressant au pouvoir du cerveau capable de mettre sur pied une telle machination ? Un conseiller du N.I.D.S. s’est rendu à l’époque au ranch. Il se nomme John Alexander. Aujourd’hui en retraite, cet ancien officier des forces spéciales avait rédigé en 1980 un essai intitulé Nouveau champ de bataille mental qui fut publié une revue de U.S. Army. Il y évoquait l’usage possible de la télépathie dans l’armée. Il a participé avec l’O.T.A.N. à des études portant sur les armes non mortelles. Il a coutume de dire que les ovnis sont une réalité mais des rumeurs étranges courent sur son compte…

Et si tout tournait autour des mutilations animales ? Pour J. Vallée, ce sujet reste « complexe, non résolu, et tout à fait d’actualité ». L’écrivain et ufologue Jean Sider pense quant à lui que le gouvernement américain n’est pas impliqué et il me renvoie aux conclusions de … Kelleher. Un ufologue me disait récemment que les mutilateurs laissent ouvertement des traces de leur passage. Les enquêtes concluent que les animaux sont enlevés puis ramenés à leur point de départ. Pourquoi ? Il suffirait, une fois les prélèvements effectués, de détruire les carcasses. Un hélicoptère "noir" équipé d’un système N.O.T.A.R. (moteur silencieux) enlève l’animal jusqu'à un camion-labo puis ce dernier va balancer les restes dans la décharge d'un abattoir. Avec les camouflages appropriés et les documents administratifs nécessaires, rien de plus facile. Oui, mais si les mutilateurs agissaient ainsi, on devrait conclure au vol de milliers de têtes de bétail et le F.B.I. devrait enquêter davantage. Les véritables auteurs risqueraient d’être découverts. Mettre des mutilations sur le dos de prétendus extraterrestres (ou de bêtes sauvages) est plus pratique. Le documentaire sur les mutilations animales évoqué au début de cet article proposait une explication originale. Suite aux essais nucléaires sur le territoire américain, on estime qu’en 50 ans 10 000 kilotonnes de poussière radioactive seraient retombées sur le Nouveau Mexique, le Nevada et le Colorado. Les autorités auraient secrètement contrôlé les effets de cette pollution radioactive sur la population. Le corps médical de l’armée US dispose de scalpels laser, portables à la ceinture et alimentés par des piles sèches. Les organes prélevés (langue, anus, etc.) sur les animaux se prêtent idéalement à des analyses de taux de radiation et les mutilations ont lieu dans d’anciennes zones d’essais atomiques qui ont été exposées aux retombées radioactives. Le Colorado et le Nouveau Mexique abritent également 6 mines d’Uranium ainsi que des stocks de déchets radioactifs. Il existe dans le nord du Nouveau Mexique deux grands laboratoires de recherches nucléaires. Pourquoi des militaires s’en prendraient ils au bétail des fermiers au lieu d’en élever pour faire des expériences ? Tout simplement parce que des échantillons prélevés au hasard sur des animaux de toutes les contrées polluées sont nécessaires et ce afin de connaître avec le plus d’exactitude possible le taux de contamination de cette future nourriture. Ces tests doivent demeurer secrets pour éviter la panique de masse et les problèmes économiques (propriétaires de terrain, hôtellerie, etc.). Si les responsables ont découvert ce qu’allait révéler ce documentaire, il leur fallait réagir très vite. Mutiler du bétail dans des états éloignés comme l’Utah (ou même à l’étranger) pour détourner l’attention ne suffisait plus. Agir sur les responsables du documentaire n’aurait fait qu’accréditer leur version. Le N.I.D.S. y était d’ailleurs présenté au début du reportage comme avare d’informations (Deux membres de l’équipe y feront néanmoins une apparition, répondant à quelques questions). Pendant ce temps, « la chasse au skinwalker » (en référence à une légende indienne locale) avait commencé dans l’Utah. Aujourd’hui, avec du recul, on constate que presque tout le monde a oublié ce reportage qui mettait en cause le gouvernement américain. Les mutilations animales sont maintenant liées aux phénomènes paranormaux. Complot, extraterrestres, voyageurs du temps ou d’autres dimensions, faites votre choix…

Après avoir réorienté ses activités vers l’aérospatiale Bigelow finira par revenir à l’ufologie en 2009 en décidant de financer une nouvelle fois(2) le MUFON. Bigelow est aussi propriétaire d’une chaîne d’hôtels à Las Vegas… John Alexander vit à Las Vegas... Il travaille toujours sur des projets classés avec le laboratoire National de Los Alamos, connu aussi pour ses recherches secrètes sur les armes nucléaires…

(1) En 2002, le N.I.D.S. publie un rapport selon lequel les triangles noirs pourraient être des prototypes de dirigeables de l’armée.

(2) En 1994, Bigelow rassemble les groupes ufologiques des USA : le CUFOS, le MUFON et le FUFOR s'engagent ainsi à travailler ensemble sur des projets liés à l'étude des ovnis et financés par Bigelow. En juillet 1995, Bigelow informe la coalition qu'il souhaite un droit de vote et de veto. Or, sa focalisation sur des sujets tels que les crop circles et les mutilations animales dont le lien avec les ovnis n’est pas établi dérange les ufologues. Diverses mésententes entre la coalition et Bigelow amènent l'accord à prendre fin (Source rr0)

Publié par LES REPAS UFOLOGIQUES à 14:29pm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires